Gallia
2023 | 80-2

Les zones de production du fer
en Bourgogne-Franche-Comté

une approche sur la longue durée par le radiocarbone

Marion Berranger, Marc Leroy, Hervé Laurent

Résumé : Dès les années 1980, des campagnes de prospections archéologiques ont été conduites dans le nord-est et le centre-est de la France afin d’inventorier les sites sidérurgiques anciens, ce qui a conduit à en recenser plus d’un millier très inégalement répartis. Les données chronologiques restaient cependant trop ponctuelles pour tenter d’esquisser l’évolution des activités de réduction du minerai de fer dans cet espace géographique. Sur la base de ces inventaires, un programme collectif de recherche a débuté dans le courant des années 2010, afin de préciser la chronologie des zones de réduction en Bourgogne-Franche-Comté. Son objectif a été de dater un grand nombre de ces ateliers en tentant de recourir le plus systématiquement possible à la réalisation de datations par le radiocarbone sur des charbons prélevés en stratigraphie ou au sein de scories métallurgiques. Plus de 159 nouvelles dates ont ainsi été acquises, permettant de disposer, en tenant compte de celles déjà disponibles, de 210 dates exploitables issues de 159 sites. L’objet de cet article est de présenter les résultats de ces nouveaux travaux qui modifient substantiellement notre perception de la chronologie de la production du fer dans cette région.

Annexe 1

Tableau synthétique des 210 dates radiocarbone exploitables
issues des 159 sites prospectés

  • Beck P., Braunstein P., Philippe M., Ploquin A. 2008 : Minières et ferriers du Moyen Âge en forêt d’Othe (Aube, Yonne) : approches historiques et archéologiques, RAE, 57, p. 333-365.
  • Dunikowski C., Cabboi S. 1995 : La sidérurgie chez les Sénons : les ateliers celtiques et gallo-romains des Clérimois (Yonne), Paris, Éditions de la MSH (coll. Documents d’archéologie française, 51).
  • Camizuli E. 2013 : Impact des anciens sites miniers et métallurgiques sur des écosystèmes terrestre et aquatique actuels. Étude comparative de deux moyennes montagnes : le Morvan et les Cévennes, Thèse de doctorat, Dijon, Université de Bourgogne.
  • Goguey D., Bénard J. (dir.) 2018 : Structures en pierre du plateau du Châtillonnais (Côte-d’Or) du Hallstatt à l’Antiquité tardive : l’apport de l’archéologie forestière, Dremil-Lafage, Mergoil (coll. Archéologie et histoire romaine, 39) 289 p.
  • Laurent-Corsini S., Laurent H. 2016 : Un pic de production du fer en Franche-Comté pendant l’époque mérovingienne, in Peytremann É. (dir.), Des Fleuves et des hommes à l’époque mérovingienne, Territoire fluvial et société au premier Moyen Âge (vexiie siècle), Actes des 33e journées internationales d’archéologie mérovingienne, Strasbourg, 28-30 septembre 2012, Dijon, RAE (coll. Suppl. à la RAE, 42), p. 287-297.
  • Mangin M., Keesmann I., Birke W., Ploquin A. 1992 : Mines et métallurgie chez les Éduens : le district sidérurgique antique et médiéval du Morvan-Auxois, Paris, Les Belles Lettres (coll. Annales littéraires de l’université de Besançon, 456 ; série Archéologie, 38), 364 p.
  • Piétak J.-P., Leroy M., Le Carlier C., Merluzzo P. 2012 : Nouvelles données sur l’importance des vestiges de sidérurgie ancienne en Puisaye, RAE, 61, p. 117-131.
Nakala