Gallia

Politique éditoriale

La revue Gallia – Archéologie des Gaules (ISSN : 0016-4119 ; e-ISSN : 2109-9588) est la principale revue nationale d’archéologie antique, avec une forte audience internationale. Elle a pour mission de publier des dossiers et des articles de synthèse et également de faire connaître les résultats des principaux chantiers évalués par le Conseil national de la recherche archéologique (CNRA) ou les  Commissions territoriales de la recherche archéologique (CTRA). Revue d’archéologie, Gallia est ouverte, à propos de chaque site étudié, aux disciplines susceptibles d’élargir le champ de la recherche.

Son champ chronologique couvre la Protohistoire, depuis le premier âge du Fer, l’Antiquité et l’Antiquité tardive jusqu’à la fin des royaumes mérovingiens.

Son champ géographique est celui de l’ancien espace « gaulois », correspondant aux provinces romaines des Trois Gaules, de la Narbonnaise et des Germanies, ainsi que les territoires immédiatement limitrophes qui participent à leur destinée.

Les Suppléments à Gallia (ISSN : 0072-0119) publient des études monographiques, de grandes synthèses et des corpus (iconographiques, épigraphiques, etc.) présentant un intérêt majeur ou des avancées significatives pour l’archéologie et l’histoire des Gaules. Des séries, comme le Recueil général des mosaïques de la Gaule, les Inscriptions latines de Narbonnaise (ILN) ou le Recueil des inscriptions gauloises (RIG), fonctionnent à la façon de collections et accueillent plus précisément les corpus.

La revue Archéologie de la France – Informations (e-ISSN : 2114-0502) est une coédition du ministère de la Culture (sous-direction de l’archéologie) et du CNRS (Institut des sciences humaines et sociales). Héritière de Gallia Informations, dont elle reprend le corpus et les missions, AdlFI publie, en flux continu et en format exclusivement numérique, des informations scientifiques sur toutes les opérations de terrain menées en France métropolitaine comme dans les territoires d’outre-mer et couvre l’ensemble des découvertes archéologiques, de la Préhistoire à l’époque contemporaine.

Procédure d’évaluation

Les manuscrits sont soumis à au moins deux rapporteurs, experts du sujet concerné (un issu du comité de rédaction de la revue et un autre extérieur). Ceux-ci disposent d’une grille d’évaluation portant sur la forme et sur le fond, qu’ils doivent compléter par un avis circonstancié. Les rapports sont examinés et discutés en comité de rédaction des revues aux mois de janvier et juin de chaque année. Dans tous les cas, les manuscrits sont renvoyés ensuite aux auteurs avec l’avis du comité de rédaction et les rapports. L’identité des experts est connue des auteurs et réciproquement.

Frais de publication

Droits d'auteurs

Détenteurs des droits :

  • CNRS (MSH Mondes)
  • CNRS Éditions